L’eau omniprésente

L’eau, naturellement attractive pour de nombreuses bestioles, est une source de vie (et donc de nourriture) exceptionnellement prolifique. Le lac – qui est en fait un étang (voir « une histoire millénaire ») – couvre 22 ha, soit 1/5ème de kilomètre carré ! Ses berges en pente douce permettent la présence de végétations aquatiques très différentes en fonction de la profondeur d’eau. Le ruisseau de la Borne occidentale ainsi que plusieurs sources proches du lac l’alimentent en eau. Des résurgences donnent naissance à de vastes prairies humides très riches en espèces.

Fond du lac
Fond du lac

La qualité de l’eau est évidemment une préoccupation majeure, puisqu’elle a un impact sur la faune et la flore. Le lac et les sources qui l’alimentent sont sensibles à des apports trop importants en Azote et en Phosphore d’origine domestique, agricole ou industrielle. Dans certains cas cela peut créer une eutrophisation qui provoque une prolifération de certaines algues, causant une désoxygénation anormale néfaste à la biodiversité.